+/-

Affiner ma recherche

Tourisme et HandicapHébergement respectant le label Tourisme et Handicap
Animaux bienvenusAvec ou sans suppléments (Passez la souris sur l'image pour connaitre le détail)
Plain piedHébergements sans étages
Une chambre en rez de chausséeHébergements avec pièces de vie au rez de chaussée, et au minimum une chambre et salle de bain au rez de chaussée

Budget en €

Veuillez saisir une date pour affiner le budget

Couchages

Location de vacances dans les vignobles du Bugey

bandeau-vignobles-Gilles-Brevet-Aintourisme.jpg
A la découverte des vignobles du Bugey !
Encore méconnus, les vins du Bugey ont un caractère bien trempé qui se marie fort bien à la tradition gastronomique du département de l’Ain. Partez à leur découverte, osez pousser les portes des caveaux et laissez-vous guider à travers les vignes.

Les vins du Bugey ont leurs lettres de noblesse. Couronnés en 1958 de l’appellation d’origine vins délimités de qualité supérieure, ils ont acquis en 2009 le label AOC (appellation d’origine contrôlée) Bugey et AOC Roussette du Bugey. Aujourd’hui, nombreux sont les prix décrochés lors des grands salons. Les viticulteurs de l’Ain se distinguent régulièrement pour leur savoir-faire et la qualité de leurs breuvages. Leurs vins méritent d’être dégustés et adoptés !

Crédit photo : Aline Perier - AintourismeDatée de l’arrivée du Christianisme, la vigne s’étendait des coteaux du massif jurassien jusqu’en Bresse et la rive gauche de la Saône. Le phylloxera puis les Seconde guerre mondiale eurent raison de la plupart des plants viticoles. Seuls survécurent les vins du Bugey et ceux de Seyssel. Après avoir connu un certain déclin, la vigne a repris ses droits de cité. Les coteaux hier abandonnés retrouvent un nouvel essor. Nombreux sont aujourd’hui les jeunes agriculteurs à défricher les pentes abruptes des coteaux calcaires baignés de soleil. Les paysages de l’Ain reprennent vie avec les alignements de pieds de vigne autour des grangeons. La tendance aujourd’hui est au bio et à la biodynamie. Les jeunes, très souvent passionnés, retroussent leurs manches pour offrir des vins fins, emprunts de cette terre aride.

Venez les découvrir ! Suivez le fil de « Vignobles et découvertes », le seul label national assurant une découverte complète du vignoble à travers un accueil de qualité. Ce label a été fraîchement décerné au territoire du Bugey. 25 vignerons y adhérent, mais aussi des hébergeurs Gîtes de France, des restaurateurs, des sites patrimoniaux, des événements, et de bonnes adresses. Laissez-vous guider. Vous êtes ici au pays du vin.

Les vins du Bugey AOC s’étendent sur 500 hectares, et produisent environ 30 000 hectolitres. Ils se répartissent en trois îlots de production : Cerdon, Montagnieu et Belley. Le secteur de Cerdon comprend 136 hectares sur une dizaine de communes allant de Saint-Martin-du-Mont dans le Revermont à l’Abergement-de-Varey au pied du Bugey, en passant , bien sûr, par Cerdon, proche de la vallée de l’Ain. Le Cerdon est très typique. C’est un vin rosé, pétillant, obtenu selon une méthode ancestrale qui privilégie la fermentation naturelle. Aujourd’hui très recherché jusqu’aux Etats-Unis et au Japon, le Cerdon se boit à l’apéritif ou accompagne les desserts. Son petit goût sucré et fruité, sa faible teneur en alcool (8°) en font un vin de choix proposé à la carte des plus grands restaurants parisiens.

Le Montagnieu est un blanc pétillant façon champenoise. Située le long de la rive droite du Rhône, cette production se distingue par ses pentes abruptes qui plongent dans le fleuve. Quant à l’ilôt de Belley, il s’étend des contreforts du massif du Colombier jusqu’au rivage du Rhône.

Les cépages sont variés, empruntés souvent à la Savoie mais aussi à la Bourgogne et au Jura. Poulsard, mondeuse, pinot, gamay pour les rouges. Altesse, jacquère, molette, aligoté, mondeuse blanche et chardonnay pour les blancs. Mis à part le Cerdon et le Montagnieu qui sont pétillants, les vins du Bugey sont tranquilles. Découvrez-les en frappant à la porte des viticulteurs. Ils aiment parler de leurs vignes. Dans le Revermont, à Saint-Martin-du-Mont, Marcel Périné cultive depuis peu 6 hectares sur son domaine de la Dentelle. Cet ancien sommelier de chez Georges Blanc produit du Cerdon. A Vaux-en-Bugey, près d’Ambérieu-en-Bugey, rencontrez Thierry Tissot. Œnologue de formation, il a repris les vignes familiales et se convertit au bio depuis 2016. Près des rives du Rhône, montez jusqu’au petit hameau de Crept sur la commune de Seillonnaz. Les frères Bonnard travaillent eux aussi en culture biologique et biodynamique sur les 16 hectares de vigne perchés sur les pentes abruptes.
Dirigez-vous maintenant jusqu’à Vongnes entre Valromey et Savoie. Le caveau bugiste vous propose un large choix de vins du terroir dont le fameux Manicle blanc ou rouge. Ce vin est une rareté. Il est exploité sur 12 hectares seulement, au pied d’une impressionnante falaise qui emmagasine le soleil et donne à ces vins une saveur exceptionnelle. Brillat-Savarin, auteur du XVIIIe de « La physiologie du goût » en avait déjà fait l’éloge. Il était d’ailleurs propriétaire.

Pour vous accompagner dans votre périple autour de ces vins du Bugey, « Destination Bugey » du label « Vignoble et découverte » a fait pour vous un choix  d’hébergeurs Gîtes de France. Ils sauront vous parler des cépages et vous proposeront une dégustation. En Bresse, au pied du Revermont, posez vos bagages à Tossiat où ont été aménagés trois gîtes mitoyens.
A Ambronay, avant de grimper les montagnes du Bugey, faites une halte soit à la Grange Valentin, une ancienne ferme restaurée avec goût et entourée de 4 hectares de parc. Soit à la « Maison d’Ambronay ». Dans cette ancienne école du village, Nathalie a aménagé 4 chambres très spacieuses. Filez le long des rives du Rhône pour vous rendre à Montagnieu au milieu des vignes. Faites un séjour dans un véritable « grangeon » en pierre, « Le caveau oncin » ». Grimpez dans les montagnes jusqu’à Marchamp. Au cœur du petit village, vous trouverez 4 Chambres d’hôtes à « Goûte la vie ». A Ceyzérieu, vous aurez le choix entre « L’Archipel foliaire », gîte de groupe pouvant accueillir jusqu’à 15 personnes, et « Le Prieuré » où Valérie vous héberge dans cette ancienne maison-forte. Et si vous rejoignez le
Valromey en direction du Retord, dépaysez-vous en goûtant à un séjour en yourte à l’Espace Rivoire, ou en gîte.

Sachez enfin que plusieurs événements autour du vin ont lieu chaque année à travers le département de l’Ain. Un salon du vin en mars à Meximieux et Oyonnax, et les « Entretiens de Belley » en octobre. Si vous désirez allier balade et œnologie, prenez contact avec la sommelière-conseil Caroline Daeschler. Elle propose des « randobulles » dans les vignes de Cerdon et anime un atelier « Soie et vigne » au musée des soieries de Jujurieux.
13 locations dont 10 réservables en ligne correspondent à votre recherche
Tri par :
page 1 sur 1
Location de vacances dans les vignobles du Bugey
Afficher la légende
  • Gîte

  • Chambre d'hôtes

  • Camping

  • City Break

  • Regroupement d'hébergements


Pourquoi choisir Gîtes de France ?
Label de qualité
depuis 1951
47000 propriétaires en France
Garantie de partage et authenticité
60000 locations de vacances
partout en France
Hébergements visités et
labellisés par nos équipes
Gites de France Ain
04 74 23 82 66
Lundi -vendedi : 9h-18h Samedi : 9h30-12h/14h-18h
3, rue Robert Schuman
01000 Bourg en Bresse